dimanche 24 octobre 2010

Rencontre avec une fille perdue

Mardi soir, M. et moi sommes allés à une leçon de cinéma au Gaumont Parnasse. Le principe est simple : un acteur ou une actrice vient parler de sa carrière et répond aux questions de François Bégaudeau (puis à celles du public), le tout entrecoupé d'extraits de films.
Pour cette seconde édition, l'invitée était Marina Foïs. J'adore les Robins des bois (la période sur Comédie surtout), et même si en parlant de sa filmographie, je me suis rendu compte que je l'avais finalement vue dans peu de films, sa seule performance dans le dernier Christophe Honoré (la seule bonne chose du film selon moi, avec Louis Garrel, toujours charmant) prouve quelle talentueuse actrice elle est. Et puis M. a toujours eu un petit faible pour elle, alors j'étais sûre qu'il serait motivé.

Marina Foïs est une de ces actrices à l'aura sympathique et cette leçon de cinéma n'a fait que confirmer cette impression. Simple, rigolote, franche, accessible, elle nous en a appris un peu plus sur son parcours, sur le métier d'actrice et sur sa façon de l'envisager, sur le milieu du cinéma, mais aussi et surtout sur elle. Nous avons écouté des anecdotes très drôles, d'autres plus sérieuses, et malgré cette proximité et cette simplicité, on sent bien que le cinéma est un univers à part et très loin de nos préoccupations quotidiennes. De cette soirée, en plus de l'atmosphère détendue et de la disponibilité et la gentillesse de Marina Foïs, M. et moi retiendrons un extrait de Filles perdues, cheveux gras, comédie romantique musicale de 2002. Depuis une semaine, nous ne pouvons nous empêcher de fredonner les paroles (énormes) de cette chanson entêtante.

video

Je crois que cette chanson va devenir culte chez nous. Et puis, pour une fois, M. a vu un film français que je n'ai pas vu, chose si rare qu'elle est à signaler ! Je n'en ai pas cru mes oreilles quand il m'a dit en sortant de la salle "ça m'a donné envie de voir plus de films français". Nous nous y sommes donc mis tout de suite en commençant par Le bal des actrices (toujours avec Marina Foïs), comédie corrosive, rigolote, sincère et en chansons de Maïwenn. Un tableau assez juste je pense, même si parfois caricatural (c'est voulu) de ce qu'est le quotidien d'une actrice. À découvrir absolument !

3 commentaires:

Toute Petite a dit…

Je ne savais que de telles rencontres étaient organisées, je vais me renseigner pour les prochaines!
Et Filles perdues a été pendant un moment un de mes films chouchous, j'ai même le CD de la BO, ça me donne envie de le revoir!

L'oeuf qui chante a dit…

Je crois que la prochaine, c'est Guillaume Canet (à la fin novembre).
Moi, ça m'a donné très envie de le découvrir justement !

Praline a dit…

Cette scène est terriblement drôle !
Merci pour cette découverte, moi aussi je l'adore cette chanson !!!