vendredi 26 août 2011

Du soleil dans une carte

Quand j'étais petite, même adolescente, j'adorais écrire des cartes postales. Je n'oubliais jamais d'emmener avec moi une feuille sur laquelle j'avais griffonné les adresses de mes amis et une fois chez le buraliste, je passais beaucoup de temps à choisir mes cartes postales une par une, pour chaque personne. Parfois, il fallait faire un choix : trop d'amis, pas assez d'argent pour acheter une carte à tout le monde... Venait ensuite la rédaction, et contrairement à d'autres que je ne nommerai pas, j'écrivais avec soin une carte postale personnalisée pour chacun. J'essayais toujours de raconter des choses différentes, même si les personnes qui allaient recevoir mes cartes ne se connaissaient ni d'Ève, ni d'Adam et n'avaient aucune chance de se rencontrer. Je me demande quand ce rituel qui me paraissait si indispensable est passé à la trappe. Sûrement au lycée, quand j'ai commencé à partir avec mes ami(e)s en vacances... Et comme je partais presque tout le temps au même endroit, je ne voyais pas l'intérêt d'envoyer une carte tous les ans je suppose.

Ce fameux rituel, j'avais décidé de le reprendre cette année. J'avais demandé les adresses à mes amis, à ma famille, bien décidée à envoyer à tout le monde une petite carte de Stockholm. Et puis voilà, notre semaine est passée si vite que les cartes postales n'ont pas été achetées. Pour ma défense, nous n'avons presque pas croisé de présentoirs à cartes postales, et surtout, après nos longues journées de marche, nous n'avions qu'une envie : nous poser tranquillement devant un bon repas et ne penser à rien. Mon petit carnet d'adresses est resté bien sagement dans ma valise et n'a pas bougé du séjour... Pourtant, j'aime écrire sur ce blog, j'aime écrire de longs mails pour donner des nouvelles à mes amis, mais écrire sur du papier, je ne le fais finalement que pour moi, et je le regrette.

Heureusement, il y a des gens pour qui le papier n'est pas devenu désuet ! Aujourd'hui, à ma grande surprise, j'ai reçu une jolie carte postale de Sibylle. Un geste simple qui a ensoleillé ma fin de journée pourtant très grise et difficile (migraine carabinée toute la journée, arf). Et puis cette belle carte postale, j'ai l'impression (j'espère) qu'elle l'a dessinée en pensant tout particulièrement à moi, vu qu'elle a compris combien j'étais gourmande et que pour moi, un voyage doit aussi être culinaire ! Merci encore, joli papillon, de t'être déplacé jusqu'à ma boîte aux lettres :)

* La première photo, c'est Stockholm. Je vous fais un petit teasing avant d'enfin rédiger la suite de nos aventures suédoises ! Et puis je trouve que ça ferait une jolie carte postale, non ?

5 commentaires:

sierralemon a dit…

Une très jolie attention !
Moi c'est drôle je n'ai jamais été très carte postale - même si étant plus jeune je partais moi aussi munie de mon petit répertoire pour écrire à la famille et à toutes les copines...

sierralemon a dit…

Je vois aussi que tu t'es achetée un vernis vert d'eau - on est soeurs d'ongle maintenant (enfin aujourd'hui je suis en bleu pastel) !

mybrouhaha a dit…

ben moi j'aime bien en envoyer aussi! je pense aux gens qui sont tellement contents d'en recevoir! Du coup je force un peu aussi Mister Incredible à en écrire quelques-unes, et même s'il a râlé, à la fin des vacances il m'a bien remercié!
PS: moi aussi j'ai un vernis Vert d'eau!!!!

MM a dit…

Quelle chance de recevoir une si jolie carte postale ! Je t'envie...

(Chez moi aussi, les cartes postales sont tout un rituel...)

L'oeuf qui chante a dit…

@ sierralemon : Moi, j'ai autant de plaisir à en écrire qu'à en recevoir. Il faut dire que je suis une grande bavarde :)

@ mybrouhaha : Mon amoureux est pareil ! Je suis du genre à lui rappeler aussi, surtout qu'il est toujours ravi de recevoir une réponse.
Pour le vernis, on va pouvoir monter un club alors !

@ MM : Oui, quand je l'ai vue dans ma boîte aux lettres, je me suis sentie drôlement privilégiée.