mardi 16 février 2016

Il rira, ou la valse des prénoms

Petite, je n'aimais pas mon prénom. Je le trouvais étrange, vieillot et un peu désuet. Il ne ressemblait pas aux prénoms de mes amies. J'aurais tellement préféré Élodie, Stéphanie ou Aurélie, prénoms à la mode à l'époque. J'en voulais à mes parents : pourquoi avoir choisi celui-ci parmi tous les prénoms possibles et inimaginables ? Et puis cette manie qu'avaient les gens de me parler de fosse aux lions et de martyr, merci bien... Sans compter que la première autre Blandine que j'ai rencontrée, c'était ma prof de maths de quatrième, avec ses jupes plissées, son carré strict, son serre-tête et ses airs de vieille fille... Ce prénom, il m'a fallu du temps pour me l'approprier, pour l'aimer, pour sentir qu'il était "moi", et aujourd'hui, on est réconciliés. Quand l'autre jour, M. a dit à des amis : "Pendant longtemps, je me demandais qui était cette Blandine dont la fête tombait le jour de mon anniversaire, et puis, je l'ai rencontrée.", là, je n'ai pu que l'aimer encore plus.

Je ne sais pas si tu aimeras le prénom que nous t'avons choisi. Je l'espère, mais je peux te dire en tout cas que j'y ai beaucoup réfléchi. J'ai épluché plusieurs livres de prénoms, noté tous ceux qui me plaisaient, mais le tien s'est très vite détaché du lot. Je l'ai dit à voix haute, et je l'ai aimé. Avec notre nom de famille, et ça a collé. Je t'ai imaginé bébé, puis petit garçon, adolescent, homme, et j'ai trouvé qu'il t'irait à tous les âges. Je me suis imaginé te gronder, je l'ai dit plus fort, sur un ton plus sévère, et même là, ça sonnait bien. Il était parfait dans chaque situation, ton papa l'aimait aussi, on a attendu un peu pour se décider, on ne voulait pas se tromper, mais c'était celui-là. Surtout, ce qui a beaucoup compté, ce qui était selon moi de bon augure et le plus cadeau à te faire, c'était sa signification : "il rira". Parce que j'ai envie de t'offrir une vie pleine de bonheur et des rires qui retentissent dans toute la maison. Et quand je vois combien tu es souriant, je me dis qu'on ne s'est pas trompé. Mon bébé sourire... Isaac.


PS : Merci à Sibylle qui m'a gentiment prêté cette photo, et merci surtout de nous avoir de nouveau accompagné dans cette si belle aventure !

1 commentaire:

Papillon a dit…

Et moi je suis très heureuse d'avoir écrit ton prénom, petit Isaac....