vendredi 20 août 2010

Derniers rendez-vous avec F.

Je vous ai déjà parlé de F. avec qui je partage une passion pour les bons repas et les longues balades (ça aide à digérer !). Cela fait plusieurs mois maintenant que nous voulions déjeuner chez Tartes Kluger, dans le Marais. La première fois, nous nous y étions rendu guillerets un dimanche midi pour découvrir une fois devant le restaurant que celui-ci n'ouvrait exceptionnellement pas pendant quelques dimanches... Quelques semaines plus tard, nous nous donnions rendez-vous un samedi midi (pas de mauvaise surprise) pour enfin pouvoir nous gaver délecter de tartes. Pas de chance, je tombe malade et je suis obligée d'annuler. Finalement, nous avons enfin pu nous y rendre il y a un mois environ. Comme on dit, jamais deux sans trois, et la troisième tentative fut en effet la bonne.



La porte est ouverte, on hésite à rentrer dans ce lieu vide d'où se dégage malgré tout une atmosphère chaleureuse. Une jolie jeune femme blonde derrière le comptoir nous invite à nous asseoir, on choisit une place près de la vitre sur la grande table, pour se délecter du soleil. On profite tous les deux du vide du lieu pour prendre quelques photos et découvrir le coin librairie mis à disposition par la Cocotte. On se sent comme à la maison, on se met à l'aise, on discute de tout et de rien en attendant les plats. Un couple et leur petite fille viennent remplir les lieux, suivis par deux amies américaines (je crois).
Les assiettes sont bien garnies et appétissantes, je reste dans le classique avec une tarte ricotta épinard (parsemée de sésame), accompagnée d'une salade et d'un très bon gaspacho. F. lui déguste une tarte poulet curry madras, très bonne d'après ses dires. Vient le choix cornélien du dessert, pour lui comme pour moi puisque nous sommes d'éternels gourmands. On décide de partager : bien vu, la tarte fruit de la passion-noix de coco-noisette est assez sucrée et forte en goût ; la douceur de la tarte crumble aux pommes contrebalance bien. Le repas se termine doucement, sans se presser, avec quelques aller-retours (pour moi) au coin librairie, et quelques autres photos. Au moment de payer, comme d'habitude, F. rechigne à me laisser l'inviter. On se dispute gentiment devant la serveuse qui esquisse un sourire devant notre (habituelle) danse de l'addition.













La semaine suivante, je décide d'inviter F. prendre le goûter chez Ladurée pour un évènement spécial, son départ aux États-Unis pour un an. Il est 17h30, certaines pâtisseries ne sont plus disponibles (notamment le St Honoré fraises pistaches qui me faisait envie), rien de grave. Le décor est un peu étrange, mélangeant inspiration chinoise et grande fresque tropicale. Un couple d'anglais déguste un thé dans un ravissant service. J'en aurais bien commandé un rien que pour admirer cette jolie tasse sur notre table, mais la chaleur me fait préférer une limonade. L'atmosphère est agréable dans cette pièce baignée de lumière, on s'échange quelques cadeaux, on discute des derniers préparatifs du départ et de cinéma.
Un couple s'assoit à la table d'à côté pour repartir deux minutes après avoir consulté la carte (trop cher ?) ; deux jeunes femmes les remplacent, apparemment habituées du lieu et semblant avoir déjà goûté de nombreuses pâtisseries (notamment les nouveaux cupcakes dont je ne sais que penser...). Et puis, un gâteau surmonté de bougies apparaît : on fête l'anniversaire d'une petite fille à la table du fond. Je suis jalouse, elle a droit au fameux St Honoré fraise pistaches, en grand en plus. Je plaisante en disant qu'il faudra fêter mon anniversaire ici l'année prochaine, F. est d'accord, ce sera l'occasion rêvée pour revenir. Le temps passe à une vitesse folle, il faut partir, mais pas avant d'avoir acheté quelques macarons pour nos proches (j'ai un gourmand à la maison). Un goûter parfait donc, même si avec F., peu importe l'endroit, ça l'est toujours. Un an, ça va être long...














Parmi les nouveaux parfums : mimosa, très subtil et étonnant, et fruits rouges, qui n'était plus disponible (mais tentant). Et toujours mes favoris : pistache, citron, noix de coco (j'aime beaucoup pomme verte aussi). M. m'a fait remarquer qu'ils n'étaient pas avares sur la ganache, et c'est vrai. La qualité et la quantité, que demander de plus !

4 commentaires:

Toute Petite a dit…

Quels gourmands! Je ne connaissais pas Tarte Kluger, ça a l'air très bon... Je note l'adresse!

Le citron a dit…

De belles festivité avant une longue absence... Moi non plus je ne connaissais pas tarte Kluger !

Anonyme a dit…

Oui, c'est ce que je me suis dit en regardant par la fenêtre de ma chambre dans l'Iowa : "Put*** un an, c'est long", même si une fois dans le bain, ça va passer vite. J'ai du temps de libre et donc je pense et donc je peux déprimer.
Heureusement que tu es là... merci !

l'oeuf qui chante a dit…

@ Toute Petite : Ça, pour être gourmands... J'espère que Tartes Kluger te plaira !

@ Le citron : Eh oui, il fallait au moins ça !

@ F. : J'espère que tu ne t'embêtes pas trop quand même... Je t'écris un long mail aujourd'hui ou demain, sans faute :)