jeudi 18 février 2010

Mon année - un livre posé sur une belle endormie

C'est difficile de choisir un livre. C'est d'ailleurs pour ça que j'essaye toujours d'en avoir d'avance à la maison, histoire de ne pas me retrouver à la dernière minute à me creuser les méninges pour savoir ce que je vais lire ensuite. Chaque rentrée littéraire déborde de nouveaux titres, à tel point que dans cette masse, difficile de faire un choix. À priori, j'enlève déjà tous les romans "à succès" qui me plaisent rarement et aussi tout ce qui ressemble de près ou de loin à un polar, ce n'est pas du tout mon style. Mais bon, il reste encore de quoi faire...

J'ai peu d'amies qui aiment lire autant que moi, ou du moins qui lisent les mêmes choses, alors pour ce qui est des conseils, je m'adresse plutôt à ma maman ou à la maman de mon amoureux. Parfois, je fais des associations sur Amazon, "si vous avez aimé ce livre-ci, vous aimerez peut-être celui-là". J'aime aussi beaucoup la façon dont Patoumi, qui fait bien plus que cuisiner, décrit les livres qu'elle a aimés, elle sait me donner envie (en plus, ces goûts se rapprochent déjà plus des miens).
Le mieux, c'est encore d'aller directement dans une librairie, ce que j'aimerais pouvoir faire plus souvent. Le problème, c'est que j'ai tendance à y rester des heures et à vouloir repartir avec des milliards de bouquins, ce que mon budget ne me permet pas... Je suis très attirée par les couvertures en général et par les titres, mais ça peut-être trompeur parfois. Et je n'arrive pas à me résoudre à aller à la bibliothèque : je l'ai fait plusieurs fois, ailleurs, mais quand j'avais vraiment aimé un livre, j'étais déçue de ne pas l'avoir chez moi après coup...

Pour les BD, c'est un peu plus facile vu qu'on peut aussi être attiré par le style du dessinateur. Il y a quelques mois maintenant, j'ai pris le train pour rentrer à Paris avec une amie (collègue ?) après une semaine de festival. Nous n'avons pas pu nous asseoir l'une près de l'autre vu que j'étais déjà près de mon amoureux, et après avoir discuté un peu de cette semaine au cours de laquelle nous ne nous étions (à regret) que croiser, elle est allée s'installer un peu plus loin. Par timidité, car je la connais finalement assez peu et qu'elle a un je ne sais quoi qui m'épate et m'impressionne, je n'ai pas osé la déranger pendant le voyage.

Et puis, en allant aux toilettes (désolée pour les détails triviaux), je suis passée devant son siège et elle dormait paisiblement, une BD posée contre sa poitrine, la couverture en face de moi. J'ai reconnu les traits de Jiro Taniguchi, que j'aime déjà beaucoup, et j'ai lu un autre nom que je connaissais pas. J'ai trouvé la couverture sublime, les couleurs magnifiques et le sourire paisible qui arborait son visage endormi m'a donné envie de croire que ce livre y était pour quelque chose. Je ne sais toujours pas si elle l'a aimé d'ailleurs....

Quelques jours plus tard, le premier tome de Mon année était en ma possession. Je le lisais religieusement, je dévorais des yeux ses couleurs pastels, ses dessins touchants et délicats, cette histoire vue à travers les yeux d'une petite fille qui ressemble à tout le monde, mais qui est en fait très différente. J'ai été émue par ce premier tome, j'ai trouvé cette histoire pas évidente très bien traitée, les personnages sont justes et surtout humains. Il n'est pas facile d'aborder la trisomie dans une œuvre, mais Jiro Taniguchi et Jean-David Morvan arrivent à nous montrer cette petite fille comme elle est, à nous faire découvrir son monde, sans pour autant négliger l'importance de ses parents et les répercussions de cette maladie sur leur vie à tous les trois.

J'ai hâte de lire la suite, et je suis heureuse d'avoir découvert ce livre. Comme quoi, on peut aussi choisir un livre dans d'étranges circonstances... Et vous, vous lisez quoi ?

4 commentaires:

melocuriosity a dit…

j'ai découvert ton blog il y a peu, et j'aime bien lire tes histoires et partager tes découvertes…
Pour répondre à ta question, pour savoir ce que je lis - ou plutôt vient de finir, cliques simplement sur mon blog ;)
attention, je suis plus douée en cuisine (blog melopapilles) qu'en écriture, mais ça ne m'empêche pas de raconter des trucs, alors… indulgence ;)

l'oeuf qui chante a dit…

C'est gentil ! Moi, je suis plus douée pour bablater qu'en cuisine, on s'équilibre !
Je vais de ce pas faire un tour sur tes blogs :)

Steph a dit…

Il est si joli ce livre, je lis l'histoire de la petite fille dans le Mondes des Ados de ma petite soeur... touchante histoire.

J'aime bien me balader sur ton blog!

l'oeuf qui chante a dit…

De ta petite sœur ? Ça me rajeunit pas...
Tant mieux, j'espère que la suite te plaira aussi !