lundi 21 décembre 2009

Praluquoi ?

Une des choses qui me plaît beaucoup depuis que j'ai ce blog, c'est que j'utilise Internet différemment. Je suis beaucoup d'autres blogs de cuisine, de déco, de filles, chose que je ne faisais jamais avant, et pour la nouvelle parisienne, et simplement la férue de découvertes que je suis, c'est un vrai bonheur. De jolies adresses, des quartiers à visiter, des endroits insoupçonnés, des recettes à se lécher les babines, mais aussi de très jolies images, et souvent, c'est bien suffisant !

Parmi toutes ces choses dont j'ignorais l'existence, il y a la Praluline. La première fois que je l'ai vue, c'était sur ce magnifique blog qui n'en finit plus de me donner faim, et j'avais noté l'adresse sur un petit papier pour faire un tour chez Pralus, rue Rambuteau. Le petit papier est resté sur un coin de mon bureau et j'ai eu la bonne idée de le ressortir un samedi où j'avais d'autres courses à faire dans le quartier. Je suis donc arrivée chez Pralus 10 minutes avant la fermeture croyant naïvement trouver une praluline, et ne voulant repartir les mains vides, j'ai acheté un cake aux pralines roses.

Mauvaise surprise pour moi et mon amoureux... À la base, je ne suis pas fan des cakes sucrées, je trouve toujours ça trop lourd, trop étouffe belle-mère, et celui-ci n'a pas fait exception. En plus, il y avait très peu de pralines roses.

Après cette grosse déception, je n'ai pas osé retourner chez Pralus, de peur que la praluline me déçoive tout autant. Et puis, à ma grande joie, un ami est venu dîner à la maison il y a peu, et comme il a toujours la bonne idée et surtout la gentillesse de ne jamais venir les mains vides, il m'a ramené un joli petit paquet de chez Pralus. Et moi de m'exclamer : "Une praluline ? Super !" Merci encore très fort à A. qui commence à bien connaître mon péché mignon et qui me rapporte toujours de nouvelles gourmandises.

La praluline tant espérée s'est avérée être un délice : légère, aérienne, juste ce qu'il faut de pralines roses pour que ce ne soit pas trop sucré. À trois, elle n'a pas fait long feu ! L'amoureux a aussi approuvé ce délice, et j'ai hâte d'en apporter une à mes parents. Je pensais le faire à Noël, mais je suis déjà passé par ici et par (et aussi par ), donc pour une semaine, ça suffira en découverte culinaire je pense !

Oh, et en plus de me donner toujours très faim, notre belle à la louche a aussi réussi à reproduire une praluline avec succès. Pour la recette, c'est ici.

5 commentaires:

Toute Petite a dit…

Je ne connaissais pas, je testerai bien! Je note pour mon prochain passage dans le quartier...

Miss Poppycock a dit…

Chez Pralus il faut tester aussi la "barre infernale", juste incroyable!
http://www.esterkitchen.com/Bonnes-adresses/pralus-praluline-barre-infernale.html

l'oeuf qui chante a dit…

@ Toute Petite : tu me diras si ça t'a plu !

@ Miss Poppycock : merci, c'est noté :)

MAR a dit…

ohhhhhhhhh, très delicieux et cute!!!! Comme votre blog! Vous-habitez á Paris.....mon rêve...
Cette été je suis á Paris aussi! :)
Manitenant je suis un membre de votre blog! Yay! Bien-sûr, vous êtes bienvenu à mon blog!

(désolé pour quelqes erreurs dans le text)

l'oeuf qui chante a dit…

Merci beaucoup pour votre commentaire et votre gentillesse. C'est vrai que j'aime beaucoup vivre à Paris, j'espère que vous y passerez un agréable été :)
À bientôt !