dimanche 17 janvier 2010

Isabelle Giordano et un cake au matcha

J'ai toujours adoré le cinéma. Quand j'étais petite, quand quelqu'un cherchait le nom d'un film, d'un acteur, d'un réalisateur, on se tournait vers moi. J'ai toujours eu une mémoire incroyable pour ça, bien plus que pour certaines matières à l'école... Alors forcément, mon héroïne, c'était Isabelle Giordano. J'aimais sa voix, je la trouvais passionnante, je l'enviais de rencontrer toutes ces stars, de leur poser plein de questions, et puis, évidemment, je rêvais d'être à sa place. Pendant longtemps, Le journal du cinéma a été un rendez-vous à ne pas manquer à la maison, et je râlais dès que le moindre match de foot venait me sucrer mon émission. Et puis Isabelle est partie et d'autres lui ont succédé, mais avec moins de réussite selon moi. Ou peut-être est-ce simplement que je n'avais plus ce regard enfantin ?

Aujourd'hui, j'aime toujours autant Isabelle (et sa voix) que j'écoute régulièrement sur France Inter. Je suis aussi très souvent Chic, l'émission qu'elle présente sur Arte (même si je ne comprends pas toujours son mode de diffusion...). J'aime le fait qu'elle aborde plein de sujets, tous quand même à caractère culturel et artistique. Je lui dois quelques unes des jolies découvertes parisiennes que j'ai faites depuis mon arrivée dans notre belle capitale. L'une d'entre elles (ça y est, j'arrive enfin au cœur du sujet), c'est Kaori Endo.

Dans Chic, la rubrique que je préfère, c'est forcément celle consacrée à la cuisine. On invite un chef à nous faire découvrir une recette raffinée, mais facile à refaire chez soi sur le thème de "Que faire avec... ". Kaori Endo avait expliqué "Que faire avec du magret de canard ?", et j'ai tout de suite aimé sa vision d'une cuisine sans artifice et cette idée d'une autre cuisine japonaise (parce qu'il n'y a pas que les sushis quand même). Dans Chic, j'ai appris qu'elle officiait de temps en temps chez Rose Bakery. Je n'ai pas encore eu le temps d'y aller, malgré de nombreux billets tentants, mais j'aimerais beaucoup que ce soit elle au fourneaux le jour où je me décide !

Dans l'émission, on parlait aussi du livre de Kaori Endo, Une japonaise à Paris. Je l'ai acheté récemment, et il répond exactement à mes attentes. De la cuisine japonaise de tous les jours, facile à réaliser, avec de bons produits, mais qui fait son effet, je vous rassure ! Et puis j'aime beaucoup comment Kaori parle de son pays, de ses habitants et de l'amour qu'ils ont pour leurs produits et pour certaines recettes qui peuvent nous paraître improbables. J'ai essayé plusieurs recettes déjà (qui m'ont toutes satisfaite), mais j'ai eu un gros coup de cœur pour celle-ci en particulier.

Cake matcha, pépites blanches et framboises

200 g de beurre ramolli
180 g de sucre semoule
3 œufs
200 g de farine
1 c. à café de levure chimique
2 c. à soupe de matcha
3 c. à soupe de lait
80 g de chocolat blanc coupé assez grossièrement
120 g de framboises
2 c. à soupe de graines de sésame
1 noix de beurre pour le moule

Préchauffez le four à 160°C (th. 5-6). Beurrez le moule et saupoudrez l'intérieur de graines de sésame.
Dans un saladier, battez le beurre avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporez les œufs un à un, en battant à chaque fois.
Dans un bol, mélangez la farine, la levure et le matcha. Incorporez-en la moitié aux œufs battus à travers un tamis et mélangez à la spatule.
Versez le lait dans le saladier, puis ajoutez le reste du mélange farine-levure-matcha. Mélangez soigneusement.
Incorporez le chocolat blanc et les framboises (vu la saison, j'ai utilisé des surgelées, mais je réessaierai la recette cet été avec des "vraies" framboises).
Versez la préparation dans le moule et faites cuire au four pendant 50 à 55 minutes.
Laissez refroidir le gâteau 10 minutes avant de le démouler.


Je savais que le mariage framboises-matcha était une réussite, mais avec un peu de chocolat blanc, c'est encore mieux ! Même un néophyte du matcha (je cite : "c'est un cake de martien") a apprécié, alors n'hésitez pas à faire découvrir cette recette autour de vous.

7 commentaires:

sierralemon a dit…

Miam, il faut que je trouve du matcha, désespérément... Mon amoureux m'avait offert ce livre à l'un de mes anniversaires, ma recette préférée c'est celle des légumes grillés et leur pesto à la sauce soja... Tu l'as peut-être déjà faite celle-là ?

l'oeuf qui chante a dit…

J'ai tenté le tonkatsu et le curry japonais (miam), mais pas encore les légumes grillés au pesto ! Mais c'est prévu, j'ai déjà acheté les pignons de pin pour la faire (cette semaine peut-être ?).

Toute Petite a dit…

Tiens la recette tombe parfaitement : j'ai gouté un gateau chocolat blanc, framboises, thé vert ce week end (un délice!) et j'avais très envie de le refaire! J'imagine que ça doit être à peu de choses près la même recette que ce cake de martien...

Le citron a dit…

Ce cake semble tout simplement délicieux... J'en prendrais bien une part...

Les chroniques d'une blonde a dit…

Ah je ne savais pas qu'elle officiait chez rose Bakery. Hmmmm yummy !
Et ton cake... il a l'air boooon !

rêves de tables a dit…

Je découvre votre blog avec délice. Un véritable enchantement pour les papilles et les yeux. Merci pour cette succulente pause culinaire.

l'oeuf qui chante a dit…

Merci beaucoup, c'est très gentil :)