dimanche 21 mars 2010

Quatre ans

Une petite fille dans son univers. Elle aime jouer toute seule, lire, écouter de la musique et se couper du monde. Et ce qu'elle aime par dessus tout, c'est le cinéma. Les histoires qui la font voyager, rêver, c'est ça qu'elle veut vivre. Bon moyen d'imaginer des moments que sa timidité l'empêche souvent de vivre. Elle a des amis, mais elle ne se dévoile pas vraiment à eux. Elle ne leur dit pas ses souffrances, ses rêves, ce qu'elle ressent vraiment. Quant aux garçons... Le premier qui a voulu l'approcher, elle lui a sorti le truc le plus bateau du monde ("je préfère qu'on reste amis") alors qu'elle ne rêvait que de lui...

Adolescente, ses rondeurs n'arrangent rien à l'affaire. Et quand elle voit les autres prendre des risques, se frotter à la vie, elle continue de rêver à ce qui pourrait lui arriver. Elle se trouve bizarre, elle ne sait pas comment faire pour sortir de sa coquille, pour montrer qui elle est vraiment. Être vraiment proche de quelqu'un, c'est si dur, encore plus quand il s'agit d'un garçon. Et puis un jour, elle a quitté son cocon, ses habitudes, son pays, et là, les risques, il a fallu les prendre. Il a fallu aller vers les autres, prendre son courage à deux mains, tout faire toute seule, comme une grande. Elle ne s'en est pas rendu compte tout de suite, mais cette expérience lui aura été très bénéfique, et pas seulement sur le plan professionnel.

À son retour en France, elle croise un garçon. À cause d'une certain perte de repères et des visages moins familiers à la fac, la timidité est vite revenue. Elle pense tout de suite qu'elle ne lui plaira jamais, qu'un garçon comme lui ne pourrait jamais s'intéresser à elle. Elle laisse tomber et puis, au moment où elle s'y attend le moins, il lui parle dans le tramway. Elle a le cœur qui bat, les mains moites, elle a peur de dire des bêtises. Elle ne peut s'empêcher de le chercher du regard quand elle rentre dans une salle de cours, elle essaye de ne rien montrer, mais elle ne pense qu'à lui.

Ils s'entendent de mieux en mieux, ils se voient après les cours, il vient chez elle pour goûter un nespresso, elle va chez lui pour rencontrer ses chats. Il ne fait pas le premier pas, que doit-elle faire ? Pour la première fois, elle demande conseil à une amie, à sa sœur, elle dit tout ce qu'elle ressent. Et puisqu'il paraît qu'il l'aime bien, c'est décidé. Quand il devra partir donner son cours, après qu'ils aient passé l'après-midi ensemble, elle l'embrassera. Les minutes passent, elle insiste pour l'accompagner jusqu'a l'arrêt. Et là, alors que le tramway arrive sur la voie, dans un rayon de soleil de ce mois de mars encore froid... Elle ne sait plus qui a fait le premier pas, elle ne se souvient que du soleil qui lui piquait les yeux, de son regard fixé sur ses lèvres, de cette sensation agréable et inconnue... Et elle se souvient avoir passé le reste de la journée à sourire. Ça fait maintenant 4 ans qu'elle sourit.

Pour nos 4 ans, on a passé l'après-midi à la cité de l'architecture et du patrimoine. L'exposition sur Claude Parent était intéressante et remplie de superbes croquis, mais "Carton Plein !", une exposition gratuite de cabanes en cartons, m'a encore plus plu. Et je remercie le gentil monsieur qui m'a autorisé à prendre des photos, ça a changé de toutes ces fois où je me suis faite gronder...






Et pour le dîner, nous sommes (enfin) allés chez Momoka. Le menu dégustation nous a permis d'apprécier une variété de légumes, puis de poissons et de viandes tous exquis et dans des plats toujours plus raffinés (j'ai passé la soirée à m'émerveiller devant leur vaisselle). Mention spéciale à l'aubergine la plus fondante que j'ai jamais goûtée, trop vite dégustée pour être prise en photo (elle est en photo ici), au saumon et à la daurade crus extra fondants, et aux desserts. Je croyais me pâmer pour le tiramisu matcha-azuki, mais c'est finalement la crème matcha-caramel (très forte en goût de matcha) qui a remporté mon suffrage, haut la main.







Désolée pour la piètre qualité des photos, il faisait sombre aussi bien au musée qu'au restaurant.

J'espère que vous ne trouverez pas ce billet trop fleur bleue, j'ai eu beaucoup de mal à l'écrire...

8 commentaires:

Praline a dit…

Très jolie histoire,
longue vie à ton amour Oeuf qui chante !

patoumi a dit…

Mais non c'est pas fleur bleue!
Juste touchant.
Rien de plus difficile que de parler de ces choses-là.

Gracianne a dit…

Non, pas fleur bleue, plutot rafraichissant, et completement sincere.

sierralemon a dit…

C'est très beau, ça m'émeut !

Le citron a dit…

C'est juste beau et sincère.

nibele a dit…

une belle histoire bien sincere
bonne soirée et longue vie à vous deux

l'oeuf qui chante a dit…

Merci à toutes pour vos commentaires. J'ai eu du mal à écrire ce billet, j'ai même hésité avant de le poster, mais vos commentaires m'encouragent à me dévoiler plus. Merci encore :)

Toute Petite a dit…

Oh bon anniversaire à tous les 2! J'aime beaucoup ce billet, ce n'est pas facile de se livrer tout en conservant une certaine pudeur...