lundi 29 mars 2010

Les muffins de Bob (et Lille, c'est super)

J'avais envie de vous parler de mon week-end à Lille, ville où j'ai vécu lors de ma dernière année d'études, il y a 2 ans : de mes retrouvailles réussies avec mes copains de promo ; de nos longues discussions au sujet de ce métier qu'on commence tout juste à dompter ; du bonheur de voir le sourire de notre chargée de Master, fière de nous voir travailler et faire peu à peu notre trou ; de la nostalgie de retrouver ces rues si familières qui m'ont rappelé mes balades sous la pluie (souvent) à la découverte de Lille ; des premières fraises de l'année dégustées en smoothie (merci A. pour cette bonne idée rafraîchissante : banane-fraise, c'est délicieux). Et puis, je n'ai pris aucune photo, trop occupée à vivre ce week-end à fond, et bien pire, je ne retrouve aucune photo de Lille de l'époque où j'ai vécu là-bas. Est-il possible que je n'en ai prise aucune ? Il va falloir que j'étudie ça de plus près...

À la place, je vais vous parler des délicieux muffins de Bob (enfin, de Marc Grossman), puisque j'en ai rapporté à mes camarades ce week-end et qu'ils ont beaucoup apprécié. Je vous avais parlé de mon repas au Bob's Juice Bar, et après de longues hésitations, je me suis décidée à acheter son livre. Et je ne suis pas déçue ! Pour ce week-end, j'avais choisi une valeur sûre (aux pépites de chocolat), ne connaissant pas les goûts de chacun, mais une semaine plus tôt, j'avais fait les muffins citron-pavot de Bob. Je vais citer mon amoureux pour vous convaincre de leur goût exquis : "je n'ai jamais mangé de muffins avec une telle texture."


Muffins citron pavot (pour 12 muffins)

glaçage
60 g de sucre glace
2 c. à soupe de jus de citron

ingrédients secs
320g de farine blanche ou semi-complète
3 c. à soupe de graines de pavot
1 c. à café de sel
3 c. à soupe de levure chimique

ingrédients de la pâte
le zeste d'un citron
150 g de sucre
125 g de beurre doux
2 œufs, blancs et jaunes séparés
40 ml de jus de citron (environ)
210 ml de yaourt, à la grecque de préférence

fruits
200 g de poire épluchée et épépinée
(soit 250 g de poires entières)

Préchauffez le four à 190° C. Préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace et le citron. Mélangez la farine, les graines de pavot, la levure, le sel et le zeste du citron. Coupez la poire en morceaux de la taille d'une amande : si les morceaux sont trop gros, la pâte risque de déborder pendant la cuisson.
Mélangez le beurre et le sucre énergiquement quelques minutes jusqu'à obtenir une consistance crémeuse et aérée (je vous conseille d'utiliser un batteur). Montez les blancs en neige. Mélangez le yaourt et le jus de citron. Vous devez obtenir 250 ml de mélange : adaptez la quantité de yaourt en fonction de la quantité de jus obtenue. Incorporez les jaunes d'œufs au mélange beurre-sucre, ajoutez le yaourt au citron, puis les blancs en neige.
Incorporez petit à petit le mélange de farine, graines de pavot, levure, sel, zeste de citron et poire, sans trop travailler la pâte.
Répartissez la pâte dans les moules à muffins.
Faites cuire les muffins 20 à 25 minutes jusqu'à ce qu'ils soient fermes, moelleux et bien dorés. Vérifiez la cuisson en piquant une brochette en bois au cœur des muffins. Nappez les muffins encore tièdes de glaçage à l'aide d'une cuillère.




À Lille, A. m'a aussi emmenée dans une foire aux livres. On a flâné un bon moment dans les allées, on a beaucoup rigolé devant le mini-rayon littérature anglaise (vive Danielle Steel !) et on est chacun reparti avec plus d'un kilo de livres sous le bras (1,8 kg pour moi).

Je cherchais un beau livre sur Arthur et/ou les chevaliers de la table ronde depuis un moment, et encore plus depuis l'expo à la BnF, je suis ravie d'avoir trouvé celui-ci, il regorge de belles illustrations. Bon, j'aurais préféré en anglais, mais pour 2 euros, je ne vais pas râler !

4 commentaires:

Le citron a dit…

Tes muffins ont l'air parfait !
Quel courage de n'avoir acheté que 2 kilos de livres...

Les chroniques d'une blonde a dit…

Hmmmmm qu'ils ont l'air bons ces muffins !
Je pique ta recette ;-)

l'oeuf qui chante a dit…

@ Le citron : Je n'avais pas un très grand sac de voyage, donc je n'en ai pas pris trop. Si ça avait été à Paris, je me serais lâchée !

@ Les chroniques d'une blonde : Je t'en prie, c'est fait pour ça :)

sierralemon a dit…

Humm ces muffins me font de l'oeil... D'ailleurs ça me fait trois semaines de stage, et trois semaines où je me prépare des scones au cheddar pour le lendemain midi (je les emmène garnis de saumon-crème fraîche, bien sûr, et ça réchauffe le coeur de déguster ça le midi toute seule dans la salle de pause...)