lundi 7 juin 2010

Un mariage et deux anniversaires

Ça y est, le grand jour est passé, ma sœur s'est mariée. Je dis "le grand jour" car cette journée a eu beaucoup d'importance pour moi, pour toute ma famille, elle nous a accaparés pas mal de temps, pas mal de pensées, et même si je n'étais pas la mariée (témoin quand même), j'ai été pas mal stressée le jour J. Je ne peux cacher un certain soulagement : que ce soit fini, que tout se soit bien déroulé, que ma sœur ait eu l'air si heureuse. Je pense qu'elle l'a été, mais malheureusement, je lui ai si peu parlé que je ne peux l'affirmer. J'aurais aimé qu'il en soit autrement, mais dans de telles occasions, c'est en général la règle, du moins je suppose. De même, je regrette de n'avoir eu que des bribes de conversations avec certaines personnes que je n'avais pas vues depuis longtemps et avec lesquelles j'aurais aimé parler plus longuement. Finalement, je n'aurais vraiment profité de cette journée qu'à partir du dessert, une fois toutes les animations, les préparatifs, les étapes importantes passées... Vivement un prochain mariage où je n'aurais pas à m'impliquer tant !

Ce grand jour a pris une telle importance qu'il a en quelque sorte éclipsé deux autres évènements très importants qui ont eu lieu également la semaine dernière : nos anniversaires. M. et moi sommes nés à un jour de différence (enfin, 364 jours en fait). Bien sûr, c'est d'abord l'anniversaire de M., ce qui me met toujours un peu la pression car j'ai peur de ne pas faire aussi bien que ce qu'il m'a prévu le lendemain. Pression que je m'inflige toute seule évidemment : je veux que tout soit toujours parfait, j'ai peur de décevoir M., alors qu'il est toujours ravi de ce que je lui prépare et ne me demande jamais rien de spécial. Être perfectionniste, c'est parfois fatigant... Comme on n'avait pas le temps de se faire un restaurant, ni les moyens d'en faire deux à la suite, on a décidé de se préparer mutuellement un petit repas.

Repas pour M.

Petits sablés de Long John Silver (tiré du dernier livre d'Estérelle Payany qu'elle m'a gentiment dédicacé à La Cocotte)

Pour 2 personnes (gourmandes)
1 feuille de nori
90 g de farine
50 g de parmesan
60 g de beurre mou (j'ai pris du demi-sel)
1 jaune d'œuf
1 bonne pincée de fleur de sel

Coupez les feuilles de nori en confetti à l'aide d'une paire de ciseaux.
Mélangez la farine, le parmesan, la fleur de sel et les algues. Ajoutez le beurre et sablez du bout des doigts.
Faites un puits et versez-y le jaune d'œuf. Travaillez jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte.
Façonnez-la en un boudin. Enroulez-la dans du film étirable et réservez au réfrigérateur pendant une heure.
Préchauffez le four à 180 °C (th. 6).
Coupez le boudin de sablés en rondelles d'environ 5 mm d'épaisseur. Posez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.
Faites cuire les sablés 15 min, jusqu'à ce que les bords soient légèrement dorés.
Laissez tiédir avant d'ôter de la plaque et servez à l'apéritif avec une coupe de champagne (pour une grande occasion), ou n'importe quelle boisson de votre choix !

La recette est rapide et simple, le petit goût d'algues contrebalance bien celui plus prononcé du parmesan, la texture est parfaite... Ça va devenir un must pour l'apéritif je pense !

Risotto à la tomate, aux aubergines et à la menthe (tiré du livre de Rose Bakery)

Pour 4 personnes
2 tomates coupées en deux
1 aubergine détaillée en gros dés
2 cuillère à soupe d'huile d'olive extra vierge
30 g de beurre
1 oignon émincé finement
sel et poivre du moulin
200 de riz rond (arborio ou à sushis)
750 ml de bouillon de légumes ou de volaille chaud
50 g de parmesan râpé
1 grosse poignée de menthe fraîche hachée

Préchauffez le four à 200 °C (th.7).
Pour commencer, enfourner les tomates côté peau vers le haut, 30 minutes environ, jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et que la peau se détache facilement. Arroser les aubergines d'huile d'olive et les placer à côté des tomates, environ 30 minutes également. Elles doivent être tendres sans être caoutchouteuses.
Chauffez l'huile et le beurre dans une casserole à fond épais (avec un wok, ça marche aussi). Faites revenir à feu doux les oignons avec une pincée de sel, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce qu'ils aient fondus sans commencer à brunir.
Ajoutez le riz. Laissez-le cuire à feu moyen, en remuant jusqu'à ce que les grains soient translucides.
Ajoutez progressivement le bouillon en versant une louche à la fois : laissez le riz absorber tout le liquide en remuant de temps en temps avant de verser une autre louche.
Comptez environ 5 minutes, puis ajoutez les tomates (je les ai découpées avant) et les aubergines grillées.
Ajoutez du bouillon jusqu'à obtention d'une consistance crémeuse. Le riz doit être cuit mais légèrement al dente et la préparation rester homogène.
Hors du feu, ajoutez le parmesan et la menthe.
Mélangez et rectifiez l'assaisonnement. Pour atténuer l'acidité de la tomate, ajoutez éventuellement un peu de sucre.
Servez le risotto dans des bols. Parsemez de parmesan et de menthe, selon le goût.

Honnêtement, je n'ai jamais été aussi satisfaite d'un risotto. La texture est parfaite, les tomates donnent un petit goût sucré très agréable et j'ai adoré la petite touche de fraîcheur apportée par la menthe. Une recette à conserver précieusement !

Petites pâtisseries de chez Pierre Hermé : oui, je n'ai pas eu le temps de faire un dessert, et comme on avait très envie de goûter à celles de chez Pierre Hermé....

De gauche à droite : Tango, Désiré et Plénitude.

Plénitude : macaron chocolat, éclats de chocolat noir à la fleur de sel, mousse et ganache au chocolat amer, caramel croquant.

Tango : pâte sablée au sésame, crème au parmesan Reggiano, compote de framboises et poivrons rouges, framboises fraîches.

Désiré : pâte à sablé breton, crème au citron, compotes de fraises et bananes, biscuit moelleux au ciron, fraises entières, décor de fraises des bois.

Repas préparé par M.


Magrets de canard sauce au miel et fondue aux poireaux


Cheesecake aux Oréos saupoudré de copeaux de chocolat

Comme d'habitude, M. a fait de l'improvisation et du mélange de recettes, donc impossible de lui tirer une recette du nez. Pour le cheesecake, il s'est inspiré d'une recette de ce site, que je ne connaissais pas, mais devant tant de sublimes photos, j'ai très envie de tenter des recettes. À suivre donc... Et puis, j'ai eu un super beau cadeau auquel je ne m'attendais pas du tout, mais dont je rêvais secrètement depuis des mois. Il est vraiment doué, mon amoureux !

10 commentaires:

Artsakountala a dit…

Je fonds devant Désiré ... trop bon ! Merci de ton post toujours aussi agréable à lire :-)
Et félicitations aux jeunes époux !

Artsakountala a dit…

Accaparée par le Désiré, je n'ai pas vu le reste du menu de M. Il veut pas donner des cours à mon amoureux à moi ?!

sierralemon a dit…

Voilà, nouvel émoi et fantasme gustatif devant l'un de tes articles... Je tente ces sablés dès demain !
Et vivent les mariés ! (ça devait être émouvant tout ça)

Beegirl a dit…

He bien ce petit repas avait l'air fameux, il en a de la chance ton chéri :) Joyeux anniversaire avec un peu de retard du coup !

l'oeuf qui chante a dit…

@ Artsakountala : Merci, c'est gentil :) J'avoue que des trois, Désiré a été mon préféré ! Pour ce qui est de M., je me rends compte que j'ai de la chance que mon homme aime cuisiner ! Peut-être qu'en montrant ça à ton amoureux, ça le motivera un peu ?

@ sierralemon : Ah, j'espérais bien trouver une recette qui te donne envie, histoire de changer des scones (tu en fais toujours régulièrement ?). Je n'ai un peu parler que de mes regrets du mariage, peut-être parce que c'est ce que j'ai surtout ressenti une fois que ça a été fini, mais oui, ça a été très émouvant (j'ai versé ma larme). Ils étaient magnifiques et irradiaient littéralement de bonheur, c'était beau à voir.

@ Beegirl : Merci, c'est très gentil :) Oh, et M. aime beaucoup ton assiette !

sierralemon a dit…

Hé oui ! Douze semaines de stage, douze fournées de scones... La dernière semaine j'ai ai même mangé trois midis de suite (quand on aime...)

Papillon a dit…

Oh là là.... on doit bien se régaler chez vous ! Quelle belle idée de se préparer chacun un repas.....

l'oeuf qui chante a dit…

@ sierralemon : C'est vrai qu'elle tue cette recette ! Ça fait un moment que je l'ai pas faite d'ailleurs...

@ Papillon : Ça me fait plaisir que tu me laisses un message :) C'est vrai qu'on aime bien cuisiner tous les deux, et c'est plus personnel que le resto finalement !

christelle is flabbergasting a dit…

Ça avait l'air décadent tout ça ! J'en ai l'eau à la bouche ! Je garde la recette des sablés de côté... elle semble fameuse !!

l'oeuf qui chante a dit…

Eh oui, on ne fait pas les choses à moitié :D J'espère que les sablés te plairont, si tu tentes la recette. Merci de ton passage !