dimanche 22 novembre 2009

Fri di bi de hu*

La Suède (et les pays nordiques) est un endroit qui m'attire depuis toujours. Peut-être parce que j'adore le froid et l'hiver, et que je rêve tous les ans d'avoir un Noël blanc. J'ai beau mettre écharpe, gants et bonnet, rien n'y fait pourtant... Sur une de mes photos préférées, ma sœur, mon frère et moi nous trouvons dans le parc près de notre appartement de l'époque, tout emmitouflés, prenant la pose à côté de notre magnifique bonhomme de neige à nez de carotte, évidemment. Je dois avoir maximum trois ans, je souris à pleines dents, et on a du mal à me reconnaître sous ma magnifique cagoule rose (que j'adorais, à savoir pourquoi). Depuis cette photo, plus de vingt ans ont passé, mais très peu de Noël blanc...

La Suède donc, j'aimerais y aller, même en plein hiver. Je rêve de mettre plein de gros pulls tricotés tout doux, d'enfiler tous les jours des bottes fourrées, de passer ma journée à boire du thé bien chaud, et aussi du cacao. J'aimerais voir des rennes et me balader au milieu d'une forêt toute blanche, vivre dans une maison tout en bois et faire du patin à glace sur une vraie patinoire naturelle. Ou juste rester allongée sur un transat à regarder la magnifique lumière du cercle polaire, comme Ana. Mais mon rêve, ce serait d'aller en Islande, au moment où il fait nuit tout le temps.

De la Suède, je ne connais pas grand chose à part Ikéa, une marque qui me plaît un peu, beaucoup, passionnément. Avec mon amoureux, on aime (à Nantes, c'est plus facile) se faire des matinées Ikéa : on se promène, on regarde beaucoup, on achète un peu, et moi, j'essaye tout. Je m'assois, je m'allonge, je touche à tout, je sens,... Bref, une vraie gamine ! Je n'aime pas tout chez Ikéa, mais leur vaisselle imprimée me plaît très souvent, j'aime beaucoup leur rayon literie et j'adore le coin pour enfants. Et puis, il y a le passage obligé à l'épicerie en ressortant : quelques daims pour l'amoureux, moi c'est plutôt les petits gâteaux ronds fourrés au chocolat dont j'ai oublié le nom. Et les pâtes en forme de rennes, je trouve ça trop rigolo !

Récemment, j'ai pu (presque) aller en Suède, tout en restant à Paris. J'ai suivi les bons conseils du blog de Patoumi et je suis allée déjeuner au Café Suédois, rue Payenne dans le Marais. Et je n'ai pas été déçue du voyage ! Pour y arriver, on passe par une petite cour charmante : l'endroit est minuscule, mais il y fait bien chaud et ça sent drôlement bon. Le personnel est très gentil, le mobilier tout Ikéa et les plats simples, mais délicieux. Pour un jus orange-fraise, un sandwich norvégien très frais (pain fait maison) et un gâteau noix de coco chocolat succulent, j'en ai eu pour 11 euros ! Et ne vous fiez pas aux apparences, les portions paraissent peut-être petites, mais à la fin du repas, vous n'aurez plus faim.






J'ai beaucoup aimé le comptoir : la disposition des plats, les jolies lampes, les rangements dans le fond. Moi, je n'ai eu le droit qu'à des assiettes toutes blanches, c'est mon ami qui a hérité à chaque plat des très jolis motifs Ikéa. En plus, on avait de quoi feuilleter sur la table et de quoi regarder avec l'exposition sur Joanna Hellgren.








Pour finir mon petit tour de Suède, je suis obligée de vous parler cinéma, surtout qu'on a regardé un film suédois pas plus tard qu'hier soir. Ce film, c'est "Morse", que j'avais malheureusement loupé à sa sortie.



Attention, âmes sensibles, s'abstenir. Dans ce film, on suggère beaucoup plus qu'on ne montre, un peu à la Ring (le japonais, pas le remake). Malgré le froid ambiant et les nombreux plans en extérieur, l'atmosphère est parfois presque étouffante. Les deux jeunes acteurs sont épatants, la mise en scène très bien menée, bref c'est un très bon film d'horreur comme on voudrait en voir plus souvent. Et ça, c'est un film de vampires comme je les aime (Twilight à côté...).

Si vous voulez voir des films suédois moins sombres je vous conseille ceux de Lukas Moodysson, notamment Fucking Åmål et Together. Pour le reste, j'ai encore beaucoup à rattraper en culture suédoise je crois. Je n'ai même pas lu Millenium, parce que je ne suis pas trop livres policiers et que quand tout le monde parle d'un livre, ça me rebute...

* Référence à une célèbre troupe de comiques français.

2 commentaires:

valentine a dit…

Mais?? A croire que tu as rédigé ce billet pour me faire sourire tout grand: je suis passionnée par Ikéa depuis... mon premier catalogue en 1989(!), j'apprends le suédois et me délecte de la musique de son phrasé, je passerai mes vacances de Noël à Stockholm, raffole des Daims, des köttbullar et du gravlax et me réjouis de goûter au Café suédois après-demain.
Quant à la lampe papillon, j'ai la-même dans mon salon. Ce fut notre premier achat déco en emménageant avec mon amoureux l'année dernière. Un clin d'oeil qui l'a fait sourire lui aussi.
Voilà, je retourne à ma valise et t'envoie des bises***

l'oeuf qui chante a dit…

Je suis ravie que le billet te plaise et j'espère que le café suédois te plaira tout autant :)
Très bon choix pour la lampe papillon, elle est ravissante !
Bon séjour à Paris, j'espère qu'il fera un meilleur temps qu'à Nantes...
Bises