jeudi 22 octobre 2009

Le vert, c'est délicieux

Vous avez dû le remarquer, j'aime beaucoup le vert. À porter, j'ai du mal, parce que je trouve que ça ne me va pas forcément bien au teint, mais à manger, miam !! Quand je parle de vert là, je ne veux pas dire légumes, même si je suis plus légumivore que carnivore, mais je parle surtout de mes arômes préférés du moment, la pistache (que vous reverrez sûrement très bientôt) et le matcha que je ne vous présente plus.

Aujourd'hui, je vous fait donc partager une recette extra facile et super bonne à base matcha, au cas où vous n'auriez pas encore compris à quel point j'aimais ça.

Sablés au matcha

Pour une vingtaine de sablés :

100 g de beurre demi-sel ramolli
50 g de sucre glace
1 jaune d'œuf
90 g de farine
40 g de poudre d'amandes
2 c. à c. de matcha
2 c. à s. de sucre cristallisé

Dans un saladier, battez le beurre et le sucre glace. Ajoutez le jaune d'œuf et mélangez.
Dans un bol, mélangez la farine, la poudre d'amandes et le matcha. Versez dans le saladier et mélangez pour former une boule. Roulez-la en boudin de 4 cm de diamètre, emballez dans du film alimentaire et laissez 2h au frigo (ou 40 min au congélateur).

Préchauffez le four à 180°C et couvrez la plaque du four de papier sulfurisé. Mettez le sucre cristallisé dans une assiette creuse et roulez-y la pâte.
Avec un couteau bien aiguisé, coupez-la en rondelles d'1 cm d'épaisseur et mettez-les sur la plaque.
Enfournez 12 min environ, jusqu'à ce que les sablés dorent sur les bords. Laissez refroidir sur la plaque avant de déguster.

Personnellement, j'ai fait des sablés plus fins, mais tout est histoire de goût. En tout cas, encore une expérience au matcha réussi !

Je ne comprends pas d'où me vient ce soudain amour du vert, quand je pense que ma mère a horreur de cette couleur et ne m'en faisait jamais porter...

2 commentaires:

Deer Prudence a dit…

ah une nouvelle recette au thé matcha!
je la garde dans un coin et espère bien la tester trés rapidement :)

l'oeuf qui chante a dit…

Tu me diras si ça t'a plu alors !